Le printemps du cinéma commence dimanche !

Ola amigos !

Printemps du cinéma

C’est bientôt le printemps du cinéma ! Dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 on va pouvoir profiter des salles obscures pour 3,50€. Quand on voit le prix des places pleins tarifs autant dire que ça va faire du bien puisque pour le prix d’un film en tant normal on pourra voir 2, voir 3 films !

Mais quoi aller voir ? Pour vous donner une petite idée des films qui seront à l’affiche durant ces 3 jours, on vous a fait une sélection en images.

Printemps du cinéma

2 films qu’on a vu

  • 12 years a slave

Dès sa sortie on a eu envie d’aller le voir. La bande-annonce est bien faite, le film passe en V.O et l’histoire est basée sur des faits réels, ni une ni deux on s’installe dans la salle.

Synopsis

Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession. 
Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. 
Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. 
Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

Notre avis

Une mise en scène parfaite ! Steve McQueen II nous offre un film rempli d’émotions, de moments forts et de réalisme. La mise en scène est parfaite avec des plans absolument fabuleux, pas besoin de dialogue par exemple quand Platt, le personnage principal, nous fixe avec un regard qui parle de lui-même. Un grand bravo aux acteurs dont le jeu est parfait, on se sent vraiment imprégné dans cette époque  sombre qu’est celle de l’esclavage. Certaines scènes sont difficiles à regarder, le sujet n’est pas facile à traiter. Ce que je trouve un peu dommage c’est qu’on se doute de la fin rien qu’en lisant le titre et que même si le film est vraiment bien fait au final on ressort de la salle sans savoir trop quoi en penser. L’esclavagisme a existé, des choses horribles se sont passées, l’injustice est présente mais peut-on faire quelque chose maintenant pour changer le passé ?

  • Supercondriaque

Un tout autre registre ici avec un film qui nous vend du rire et de l’auto-dérision. On a déjà vu le duo Dany Boon – Kad Merad dans les Chtits, alors quand celui-ci décide de remettre le couvert on se dit pourquoi pas.

Synopsis

Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps et fait de lui un peureux névropathe. Il a comme seul et véritable ami son médecin traitant, le Docteur Dimitri Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette aujourd’hui amèrement. Le malade imaginaire est difficilement gérable et Dimitri donnerait tout pour s’en débarrasser définitivement. Le docteur Zvenska pense avoir le remède qui le débarrassera en douceur de Romain Flaubert : l’aider à trouver la femme de sa vie. Il l’invite à des soirées chez lui, l’inscrit sur un site de rencontre, l’oblige à faire du sport, le coach même sur la manière de séduire et de se comporter avec les femmes. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu…

Notre avis

Un remède contre le blues sans pour autant casser 3 pattes à un canard  ! Pour sa 4ème comédie, Dany Boon, nous propose de traiter un sujet délicat, l’hypocondrie. Pourquoi cet avis mitigé ? On s’explique. Si on n’a pas aimé les Chtits, on passe son chemin direct. Si on cherche un film bien construit, avec du sens et du bon cinéma, pareil.  Supercondriaque est un film à voir au cinéma car au final ce qui nous fait le plus rire ce sont les rires des personnes qui nous entourent. Le film est découpé en 2 parties, une qui traite vraiment le sujet avec des blagues à la Dany Boon et une seconde complètement sortie de son imagination qui parait plus être une caricature des films d’actions américains qu’une suite logique. Ou alors il faudra nous expliquer comment un homme qui a la phobie des microbes peut aller dans un centre pour réfugiés, sans parler de la suite. Certains passages nous font rires, d’autres sont trop exagérés, le jeu des acteurs n’est pas fou. Au final on ressort en ayant rit (surtout de la voisine ) mais le film ne restera pas dans nos mémoires. Au final pas vraiment d’intérêt sauf si vous avez le rire facile et une envie de voir un film pour vous vider la tête.

Vous avez prévu de profiter du printemps du cinéma ?
Quels films vous font envies ? Lesquels vous nous conseiller ?

C.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s